Et dieu créa la censure !

Et dieu créa la censure !

Gay Grenoble le mer 25/03/2015 | 4 commentaires

Gay Lesbienne Friendly

C’est en étant examiné par le dieu tout puissant de l’Internet de ce qui pouvait être publié et diffusé que la censure a eu raison de moi.

Lorsque le 30 septembre 2013, le jugement tomba sur le site Gay Grenoble. Les dieux décidèrent qu’en ce jour « tu ne pourras plus diffuser de publicité » qui ne respecte pas la loi du dieu de l’Internet.

Les annonces furent désactivées pour ces raisons :

  • Liens vers des sites réservés aux adultes (ex : boutique.gay-grenoble.fr)
  • Accessoires sexuels/fétichistes (affichage de pub liée à la boutique justement)
  • Attribution de libellés trompeurs (il faut mettre « liens commerciaux » ou « publicités » pour intituler les annonces)
  • Contenu à caractère sexuel (comme : nudité habilement dissimulée… Ca c’est souvent pour les annonces des soirées des discothèques où certaines photos sont politiquement incorrect pour le grand dieu).

Retour en arrière.

A cette période, je me disais que c’était plus rentable pour moi de diffuser de la publicité sur la « boutique sexy et intime by gay grenoble » (NON ! Ne recherche pas ce terme dans ton moteur de recherches favori, tu pourrais le trouver facilement en 1ère position !) que de toucher quelques centimes mensuellement via notre grand dieu à tous (ou presque).

Et puis, le temps a passé, les quelques commissions reçues via la boutique n’étaient pas aussi importantes et surtout supérieures que les revenus reçus par le grand dieu. Et les autres régies publicitaires ne me rapportent absolument rien pour le moment ! 😥

Un an et demi sont passés. Et depuis, Gay Grenoble a grandit. Il s’est amélioré dans son code interne (la partie cachée que les lecteurs ne voient pas). Il s’est amélioré à respecter les standards de l’Internet en HTML5 et en CSS3. C’est du langage informatique. Et, j’avoue, il reste quelques erreurs par ci par là parce que ça me dépasse, par manque de temps ou tout simplement parce que je ne peux pas faire autrement… pour l’instant.

Gay Grenoble a grandit aussi dans le nombre de vues, de visiteurs, de like (via Facebook) et d’abonné-e-s à la newsletter…

Franchement, si je devais rencontrer qu’un dixième des abonnés à la newsletter, je ne saurai pas où me mettre 😕 (je préfère l’ombre à la lumière).

Comme je ne vis pas d’amour et d’eau fraîche, et pourtant c’est peut-être mon désir le plus profond (!), j’ai besoin aussi de manger et de payer mes factures.

Le temps que je consacre à Gay Grenoble, un site aussi imparfait qu’utile, mérite aussi une rémunération. En tant qu’auto entrepreneur, c’est la moindre des choses en sachant que mon plus gros défaut est le côté commercial où je ne suis vraiment pas à l’aise avec cette partie. Au passage, je lance un petit message « subliminal » aux commerces ou aux entreprises pour lesquels je fais gratuitement leur publicité depuis 6 ans ou moins pour sponsoriser Gay Grenoble en louant des espaces publicitaires.*

Revenons à notre « dieu » de la « censure ».

J’ai donc décidé de prendre des mesures pour corriger et respecter ces règles dans l’espoir de ramener quelques euros supplémentaires et élargir mon offre publicitaire.

La mise en place de l’intitulé « liens commerciaux » ou « publicités » devant chaque annonce était déjà effective depuis un moment.

Au sujet des autres règles, j’ai engagé un gros travail de fond et révisé les 2 167 articles et plus pour proposer un contenu plus « soft ».

Et dieu créa la censure !

Désormais, il se peut que certaines photos ou images contiennent soit un affichage « censuré » en partie, soit elles sont tronquées ou bien encore recadrées plus ou moins subtilement.

Grâce à ces actions effectuées, Gay Grenoble est de nouveau admis dans le programme Adsense pour diffuser des annonces Google depuis ce vendredi 13 mars 2015.

Ce que je nomme « censure » n’est pas un si mauvais choix à appliquer. Ce cadrage permet de proposer un contenu accessible et ouvert au plus grand nombre en laissant de côté ce qui doit rester de côté et en ne mélangeant pas les différents genres. Vous me comprenez ?

Cependant, je me réserve le droit de diffuser, par exemple à certaines heures nocturnes, des publicités qui conviendraient plutôt à un public majeur.

Si dieu créa la censure…

…car dieu est un géant. Alors c’est avec transparence que je vous explique ces mesures prises sur Gay Grenoble en souhaitant que tout le monde y gagne.

Benoît

Editeur de Gay-Grenoble.fr

*Si vous avez aussi besoin de revoir votre site Internet ou d’une création, contactez-moi.
Post original le 14/03/15 – Mise à jour le 25/07/15

Partage cette page Gay Grenoble sur tes réseaux sociaux :